jeudi 29 juin 2017

LAUGIER.










 Luis Manuel Castellanos.Novillero Mexicain.

Miguel Ortas.Matador Mexicain.

  Hier matin,de bonne heure,Patrick Laugier tientait ses vaches.Un tentadero qui se déroulait aux "Jasses de Bouchaud",la finca de la ganaderia Pages-Mailhan.Pour tester ce bétail,Marc était accompagné de J.Banti,T.Cerqueira et bien sur de L.M.Castellanos.Le ganadero Arlésien avait embarqué dix vaches,il a eu le nez creux...
La première de Marco,de pelage noir,portant le fer de "Piedras Rojas",origine Jandilla,fut excellente.Complète du capote à la muleta et brave face au cheval.Une vache rapidement fixe,dont Marc s'est régalé de ses longues charges vibrantes et répétées.Le museau,dans la muleta experte du diestro Nîmois ,cette grande vache fut une véritable machine à charger.
Les choses se corsèrent quand est sortie la seconde vache de Marc.Une "Las Dos Hermanas" qui vint directement sauter au visage de celui-ci.Même chose sur la deuxième tentative.Visiblement,une vache déjà torée.Marc a bien essaye de la toréer en la doublant sévèrement,mais c'était mission impossible.
Les choses se compliquèrent encore plus avec la suivante du même fer.Un comportement encore pire car elle fut inapprochable.Une forte désagréable surprise,pour un Patrick qui enrageait mais qui s'en doutait bien.La preuve avec les 10 vaches qu'il avait amené.Voila l’histoire de ces neuvième et dixième bêtes.Des vaches torées au campo,à l'insu des ganaderos,des actes lamentables d'irresponsables qui se pensent toreros.Il faut signaler que "Lupi" la ganadera de "Los Espejos"a subi ,aussi,cette mésaventure,il y a peu.La troisième tentative fut la bonne pour Marc.Toujours du fer de "Las Dos Hermanas",cette jolie rouquine,d'origine Juan Pedro,montrât un poil de faiblesse dès sa 
 sortie.Marc,tranquillement,la laissait se reprendre entre chaque passes.Du coup la demoiselle se refit la cerise et Marc pu en profiter en dessinant une belle faena sur les deux bords.
Les trois autres toreros ont touché,eux aussi,deux vaches chacun,les toréant avec plus ou moins de réussite.Un tentadero,au final,intéressant pour le ganadero avec deux excellentes vaches et 3 autres de bonne note.Pour Patrick la base et le sang sont de qualité et il peut voir l'avenir de ses élevages avec sérénité.A noter deux excellentes séries des deux mains du matador Mexicain,retiré,Miguel Ortas.
Ce matin,nouveau lever aux aurores car Marc et ses deux Mexicains reprenaient,à 9 heures,un vol à Marseille-Marignane pour rejoindre Madrid.Ce soir,ils étaient à Segovia pour assister à une corrida dont Marc est l'assureur.






FANO.

Revenons sur la tienta de ce mardi,en fin d'après-midi.La famille Fano nous attendait dans son domaine de "Sulauze".
Marc a d'abord touché une jolie vache, chorreada en verdugo,du fer de "Vieux Sulauze". Une bête tarda au cheval et assez difficile en début de faena.Patiemment,Marc lui apprit à prendre le leurre et, du coup,la fin de faena fut plus intéressante.La seconde,de pelage noir,était du fer de "El Palmeral". Très typée Atanasio,par son trapio et son moral,ce fut une grande vache,qui se grandit au fur et à mesure de la faena.Dans un trasteo  plein d'allure et relâché,Marc lui donna  un maximum d'avantage.Le matador Nîmois faisant preuve d'une maîtrise absolue.Un bon moment de tauromachie.Marc toréant,avec grand brio et beaucoup de plaisir,une des meilleures vaches que nous ayons vu sortir ici.
Luis Manuel Castellanos,qui prépare une série de novilladas,a tienté un bon novillo et une vache du "Vieux Sulauze" et une "El Palmeral".
Un sympathique apéro,préparée par Juliette Fano,a conclu cette soirée.Et,bien sur,une discussion s'engagea avec Miguel Ortas,Marc et les ganaderos pour que chacun donne ses impressions sur le bétail du jour. Il ne restait plus qu'à rentrer sur Nîmes,sous un énorme orage,et à coucher les toreros qui le méritaient bien car Marc,Miguel et Luis Manuel étaient debout depuis 4 heures du matin.Le lendemain,rebelote,il fallait se lever de bonne heure pour tienter le bétail Patrick Laugier.




 Luis Manuel Castellanos.
 


 Miguel Ortas en compagnie de Marco.

MICHEL AUDIARD.

Le succulent,scénariste Français,Michel Audiard a écrit cette phrase:
"Les cons ça ose tout,c'est même à ça qu'on les reconnait".
Voila des paroles qui conviennent parfaitement à l'imbécile,se prenant pour un humoriste,qui a écrit une chanson ignoble après le décès de Ivan Fandiño.Une phrase qui concerne,aussi,la directrice de Radio France.
C'est avec nos impôts,que nous payons,nous aussi les aficionadas et les aficionados,que sont grassement rétribués ces indignes personnages.




AU PAS DE CHARGE.

  Marc,mardi soir,devant une vache du "Vieux Sulauze" un des fers de la famille Fano.
 Mercredi matin.Le matador Nîmois devant une astada de "Piedras Rojas" de Patrick Laugier.

C'est la meilleure expression pour décrire les trois jours que nous venons de passer avec Marc,Miguel Ortas et le novillero Mexicain,Luis Manuel Castellanos.
Les trois toreros sont arrivés mardi matin à l’aéroport Marseille-Marignane.Le soir même était prévu un tentadero à "Vieux Sulauze"chez la famille Fano.Marc a tiente deux vaches et Luis Manuel,un novillo et deux vaches.Castellanos se prépare pour un weekend important avec deux novilladas en Espagne et celle de Boujan,dimanche prochain.
Mercredi debout aux aurores,car nous étions attendus à 8 heures aux "Jasses de Bouchaud",la finca de l’élevage Pages Mailhan.Mais c'est du bétail de l'ami Patrick Laugier qui était testé hier matin.Le ganadero Arlésien avait embarqué dix vaches.Marc,J.Banti,T.Cerqueira et LM.Castellanos en ont tiente deux chacun.Vous me direz:et les 2 autres demoiselles? vous saurez ce qui s'est passé et pourquoi Patrick était en colère malgré la bonne tenue de son bétail dans un prochain article.
Et ce matin,pas de grasse matinée car Marc et ses deux Mexicains embarquaient à Marignane,à 9 heures,pour rejoindre Madrid.
Nous reviendrons sur les deux tentaderos avec force détails et photos dans la journée.

samedi 24 juin 2017

PORTUGAL.

C'est deux derniers jours,Marc se trouvait au Portugal.Jeudi,le matador Nîmois était,en compagnie d'un groupe d'aficionados,à "Adema" la finca des fameux Palha.La rencontre avec le ganadero João Folque de Mendoça fut des plus sympa.Après une nuit à Lisbonne,Marc prenait la route pour Montemor o Novo,village proche d'Elvas.Dans ce coin se trouve la "Herdade de Pedrogão" la finca de la famille Veiga Teixeira.Depuis presque une dizaine d'années,Marc est l'invité de Antonio Francisco Veiga Teixeira.Les deux hommes sont amis et le ganadero Lusitanien fait confiance à Marc pour toréer son bétail.
Marc a passé sa journée au campo et il a tienté deux vaches de pure origine Pinto Barreiros.Celles ci se sont avérées assez coriaces.Surtout la première,vite avisée,qui ne permit pas grand chose à Marc.La seconde fut un peu plus toreable car Marc,patiemment,l'a mise en confiance.Du coup,en fin de faena,Marc pu lier quelques,intéressantes,séries des deux mains.
Après ces deux jours,intensifs,en terre Portugaise,Marc pouvait reprendre la route pour Madrid.

vendredi 23 juin 2017

2 JUIN : RETOUR EN PHOTOS.







Le deux juin dernier,Marc tientait deux vaches des frères Gallon.
Lucila Blazquez,journaliste au quotidien Espagnol "El Mundo",était présente et elle avait effectué un reportage photos sur les deux faenas de Marc.
Comme annoncé,ce jour là sur notre blog,nous mettons en ligne quelques photos de Lucila.Le retard est du à un soucis d'ouverture du dossier et au choix que nous avons du faire pour publier six photos sur la trentaine de clichés reçus.

mercredi 21 juin 2017

ANNIVERSAIRE.



Le samedi 16 septembre,à partir de 11 heures,l'association Mexico Aztecas y Toros fête ses 10 ans.
Cet événement se déroulera à "Cantaou" la finca du ganadero Gersois,Jean Louis Darré.
Marc est l'un des toreros invités.
Pour tous renseignements,cliquez sur l'affiche.

samedi 17 juin 2017

FANDIÑO.

Le matador Ivan Fandiño a trouvé la mort,hier,dans les arènes de Aire sur Adour. C'est un toro de Baltasar Iban qui a fauché le matador Basque.                  
En un peu plus d'une année, seront tombés sous les cornes d'un toro,le novillero Renato Motta au Pérou,El Pana au Mexique,Victor Barrio en Espagne et maintenant Ivan Fandiño,en France.
C'est, malheureusement, le lourd,le très lourd tribut que nous devons payer pour justifier ce combat entre l'homme et l'animal et pour que vivent la corrida et notre passion pour la fiesta brava.
Nous avons une pensée émue pour la famille et les amis de Ivan Fandiño.Repose en paix, Maestro.
Pour la petite histoire,à Vergeze en avril 2007,Marc avait partagé l'affiche avec le torero d'Orduña qui faisait sa présentation en France.Les deux toreros se rencontrant,ensuite,lors de quelques tientas

vendredi 16 juin 2017

TENTADERO SOUS LE SOLEIL.

Aujourd’hui,Marc était sur Constantina chez Jean Marie Raymond. A"Pedrechada" la finca,pour encore peu de temps,du ganadero Français,Marc a tienté quatre vaches.
Heureusement que le maestro Nîmois est en parfaite condition physique,car le thermomètre affichait des records.Les packs d'eau furent,bien sur,des plus utiles.
Les vaches des fers de la casa "Virgen Maria" et "Santa Ana" sont sorties équitablement:deux furent assez compliquées et les deux autres se montrant plus intéressantes.
La première fut assez difficile a fixer.Quelques passes par le bas calmèrent l'astada avant que Marc ne lui donne une lidia appropriée et dominatrice.
La seconde fut meilleure.Marc lui administra une faena enlevée et artistique en profitant des bonnes arrancadas de cette demoiselle.
La troisième vache fut incommode.Sur de sa technique,Marc fit l'effort de la toréer.Il aurait pu abréger mais  ce n'est pas le style de la maison.
Devant la quatrième,Marc s’est régalé dans une longue faena au style très "Ojediste". Rapidement dans le bon terrain,réduisant les distances et toréant dans les cornes,Marc liât une excellente faena en profitant des bonnes embestidas de cette noble vache.

jeudi 8 juin 2017

EPHEMERIDE.


Il y a 17 ans,jour pour jour,Marc,dans un traje de luces blanc et argent,prenait l'alternative à Nîmes.Ce jour là,son parrain Mexicain,  "Zotoluco",lui cédait les trastos sous les yeux du Cordouan Jose Luis Moreno.
Les toros appartenaient à la très torista ganaderia des Heredos de Celestino Cuadri.Ce n'est pas vraiment un élevage attendu pour une alternative!!!!
17 années ont passé et le matador Nîmois est toujours là.Malgré les embûches,les promesses non tenues,les coups tordus et quelques graves blessures subies en piste,Marc se bat encore et toujours,son aficion est admirable comme l'est sa ténacité.
Chapeau bas et respect,Maestro.

mardi 6 juin 2017

LES HALLES.



La photographe Karima M. et les commerçants des Halles de Nîmes ont édité un calendrier des plus sympas.
Diverses personnalités Nîmoises,dont Marc,posent dans divers étals d'un lieu incontournable de notre bonne ville.

BOUILLARGUES: RETOUR SUR LA TIENTA.


Le Club Taurin  « l'Embestida » avait organisé sa traditionnelle tienta de Pentecôte dans les arènes de Bouillargues. Les 4 vaches prévues pour ce tentadero appartenaient à la ganaderia des Héritiers de François André. Marc était en charge du bon déroulement de cette tienta.
Marc a torée la première astada. Celle-ci bien dans le type Sanchez Cobaleda, de pelage negro bragado, manqua singulièrement de caste et se montra faiblote.
Le diestro Nîmois fut très patient avec celle-ci, en l'économisant au maximum et la laissant se reprendre entre chaque série. Au final, Marc a amélioré cette vache en lui donnant confiance. La fin de la faena fut de bonne qualité Marc liant de très belle série de naturelles ! 







dimanche 4 juin 2017

RAPPEL.


Demain à 11 heures,tienta à Bouillargues.
Marc rentre de Vic,il est en ce moment sur la route.

vendredi 2 juin 2017

GALLON.

Ce vendredi matin,Jean Pierre et Michel Gallon organisaient un tentadero et ils avaient choisi Marc comme torero.Cette tienta s'est déroulé au "Mas Capeau",chez Roland Durand,car les les frères Gallon ne possèdent pas de placita de tientas.
Étaient prévues pour Marc,deux vaches de pure origine Juan Pedro par les Hermanos Sampedro.
La première astada,une précieuse castana chorreada,fut excellente,nonobstant une légère pointe de faiblesse,entrevue en tout début de faena.Bravita sous le fer,cette vache fut parfaitement comprise par Marc qui dessinât une faena templée et suave.Le maestro Nîmois économisant,d'abord,cette vache en la laissant se reprendre et récupérer entre chaque séries.Ensuite,Marc laissât libre cours à son inspiration.On a senti que le diestro de Nîmes prenait beaucoup de plaisir en piste.La preuve,les nombreuses passes,tentées et réussies,d'origine Mexicaine:Crinolinas,gaoneras,ortinas et autres.Marc toréant avec,beaucoup,classe tandis que la vache se grandissait au fur et à mesure de cette excellente faena.Une paire de redondos plus quelques adornos concluant ce faenon
La seconde demoiselle,de robe noire,était plus forte que la première.Elle fut bonne face au cheval en trois rencontres.Elle fut un ton en dessous de la précédente,chargeant sans vraiment humilier et en ayant,elle aussi,une légère faiblesse.Une faiblesse qui s’atténua pendant la faena.Marc la ménagea en l'économisant avant de l'embarquer tout en douceur dans les plis soyeux de sa muleta.Une faena,là aussi,parsemée de détails et d'adornos aux saveurs Mexicaines.Final encimista par quatre redondos liés,une paire de trincherazos et une firma.Un autre ouvrage de qualité.
Les frères Gallon testaient leurs deux premières vaches d'un nouveau semental,de pure origine Juan Pedro Domecq,provenant de la ganaderia du maestro Joselito.
Ils étaient assez satisfaits de leurs deux vacas,comme ils apprécièrent les deux actuaciones de Marc qui sut mettre en valeur ces demoiselles.

 Nous mettrons,prochainement,en ligne le reportage de Lucilla,journaliste Madrilène,présente ce matin lors du tentadero.








LOREN.



Lors de l'hommage,rendu par l'Afap,aux pionniers de la tauromachie Française qui s'est tenu au puits Couchoux,Marc a dessiné quelques naturelles avec une muleta imprégné de peinture. Incongru,non,non !! C'était une idée du célèbre peintre sculpteur Loren.Celui avait posé une toile par terre et il a fait torée,outre Marc, A.Moncouquiol,P.Varin,B.Marsella,G.Raoux,El Rafi et Pepe de Montijo.
Idée originale que Marc,très ami avec Loren,a trouvé des plus sympathiques.