samedi 30 décembre 2017

TENEXAC.







Quelques photos du tentadero chez "Tenexac". Marc a,finalement,passé la nuit dans la finca "Ex Hacienda de San Pedro Tenexac".Sabino Yano,le ganadero,lui ayant proposé de tienter,de nouveau,le lendemain.Hélas,dès le vendredi matin,le maestro Français devait rentrer sur Mexico df pour prendre son avion du retour.La soirée dans cette superbe finca,en compagnie de la famille Yano, fut des plus conviviales.
Comme annoncé,Marc à son retour en terre Mexicaine est invité,chez "Tenexac",pour d'autres tentaderos.
On peut voir,sur les photos,l'immensité de la piste des arènes de cette ganaderia.

vendredi 29 décembre 2017

2017,DANS LE RETRO:LES TIENTAS.

C'est pratiquement une centaine de bêtes que Marc aura tienté ou combattu en privé en 2017.Une dizaine de toros et novillos et presque 90 vaches seront passés dans les capotes et les muletas du diestro Nîmois.C'est un des meilleur total des dernières années ce qui prouve que Marc est toujours autant apprécié,par les ganaderos,dans l’exercice des tentaderos.Marc a tienté en France,au Mexique, au Portugal et bien sur en Espagne.
Les élevages les plus connus:Victorino,Cuadri,Miura.Marc aura torée chez presque tous les ganaderos Français.C'est chez Jean Marie Raymond qu'il aura le plus tienté,une trentaine de vaches des deux fers de la casa.
 Pour la petite histoire,en 2017,Marc a tienté ses premières vaches en janvier,au Mexique,chez "San Francisco de Asis" et c'est chez "Tenexac",toujours au Mexique,qu'il a tienté les dernières,hier après midi.



 Marc chez "Tenexac"

 Marc chez Cuillé.

 Marc chez "Casanueva"

 
 Marc chez "Los Espejos"

2017,DANS LE RETRO:LES CORRIDAS ET LES FESTIVALS.

  Marc à Taxcala. 

 Marc à Tenabo.

Marc à Samadet.


Au cours de cette temporada,Marc aura combattu huit corridas,toute en Amsud.
Deux corridas au Pérou, les deux à Jésus de Cajamarca.
Six corridas au Mexique à Tlaxcala,Tenabo,Seybaplaya,Santo Tomas de Hueyotlipan (2) et Atitalaquia.On passera sur la septième que Marc aurait du torée!!!
Dans ces huit corridas,Marc a lidié 11 toros,coupant 7 oreilles.
Notons,sans aucun plaisir,que Marc n'aura combattu aucune course en France et en Espagne.Nous verrons si les choses changent en 2018.
A ces corridas,il faut rajouter trois festivals.Deux en Espagne:Olite et El Herrumblar et un en France à Samadet.
Depuis deux ans,Marc se fait remarquer essentiellement au Pérou et au Mexique ou il aura torée 18 corridas,coupant 24 oreilles et un rabo.
Le maestro Nîmois devrait retourner rapidement au Mexique où des contrats sont déjà paraphés.



TIENTA.

Hier,normalement,c'était l'ultime tentadero de la temporada pour Marc.
Sabino Yano,le ganadero de "Tenexac" avait enfermé deux vaches pour Marc.L'éleveur Mexicain l'avait promis la semaine dernière au matador Nîmois et il a tenu parole.Heureusement tout ne se passe pas comme à Xiteje!!!!
Les deux astadas sont sorties assez compliquées et bien dans le type Saltillo,tant au moral qu'au physique.Marc les a parfaitement lidié et il le fallait car elles "avaient des pattes" et ont fait montre de violence dans leurs charges.Une fois canalisées,ces vaches ont permis à Marc deux faenas solides et dominatrices.Le ganadero satisfait du labeur de Marc l'a invité pour un autre tentadero dès son retour en terre Aztèque.
Après les soucis de Xiteje,la bataille de communiqués,les polémiques et les nombreux coups de téléphone à droite et à gauche qui ont suivi,ce fut usant pour Marc.Cette tienta aura fait un bien fou au torero Français.Il a pu,ainsi,respirer le grand air et surtout toréer.


mercredi 27 décembre 2017

UN SUPERBE REPORTAGE,LA SUITE.

Nous avons tous apprécié l'excellent reportage de Sergio Recuero,du site "Mundotoro",chez Jean Marie Raymond,dans sa nouvelle finca d'"El Serrano". Voila la seconde partie ou nous pouvons découvrir une interview de Marc avec quelques images de la tienta de ce jour là.
Cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.mundotoro.com





RETOUR.

Marc revient.Il n'y a,bien sur,aucune relation de cause à effet avec le fâcheux incident,de samedi dernier,à Xiteje.Marc a un tentadero prévu demain et il rentrera à Madrid en fin de semaine.Le diestro Français est au Mexique depuis plus de vingt jours et on comprendra aisément qu'il ne puisse s'y éterniser.Outre les corridas et les tientas,Marc se sera démené,passant du temps dans un orphelinat de Mexico df et rencontrant de nombreuses personnes impliquées ou pas dans les toros.
Marc doit retourner en terre Aztèque dans quelques semaines.Quelques corridas sont déjà signées et d'autres sont en cours de négociations.


mardi 26 décembre 2017

MAUVAISE HUMEUR....

C'est avec une humeur massacrante que j'écris ces quelques lignes.
Marc n'a pas torée hier après midi à Xiteje. Malade ou blessé,notre maestro,et bien pas du tout.
La faute à une mallette remplie de pesos qu'un indigne torero Valencian a remis aux organisateurs de la corrida pour toréer et ainsi faire tomber Marc du cartel.Quelle bassesse.Je ne citerai pas le nom de ce triste bonhomme qui n'honore en rien cette belle profession,il n'en vaut pas la peine.L'argent peut tout acheter mais l'argent n'achète pas la loyauté,la classe et le talent.On va attendre,patiemment,le retour de manivelle quand un autre torero,sans respect lui aussi,viendra lui faire la même saloperie.Il sera bien capable de jouer la vierge effarouchée!!! Quand aux organisateurs de Xiteje quel manque de respect envers un matador qu'ils avaient engagé il y a plus d'un mois.Déplorable.Payer pour toréer,reste monnaie courante,pardon pour le jeu de mots,mais cela ce fait avant que le cartel ne soit connu. Marc a été prévenu la veille et malgré la bagarre livrée par Miguel,son représentant au Mexique,les choses sont restées en l'état.On peut aisément comprendre la colère et la déception du diestro Nîmois et nous pensons fort à lui.L'adage "Une de perdue,Dix de retrouvées" ferait bien les affaires de Marco.
Nous allons joindre Marc dans l’après midi pour voir ou il en est et ce qu'il a prévu pour cette semaine.Un ou deux tentaderos sont prévus.A suivre.



lundi 25 décembre 2017

NOËL SOLIDAIRE.




Depuis 10 ans,Marc passe un moment du jour de Noël avec les enfants malades du C.h.u de Nîmes.
Cette année,contrats Sud Américains obligent,Marc n'a pu honorer ce rendez vous auquel il tient beaucoup.Du coup,hier,le maestro de Nîmes s'est rendu dans l'orphelinat de la Casa de Cuna de Tlalpan situé à Mexico df.En compagnie du novillero Luis Miguel Castellanos,Marc a offert des cadeaux à ses "petitous"qui du coup ont oublié,pour un moment,les vicissitudes de la vie.
Un grand coup de sombrero pour Marco qui,en France,au Mexique ou ailleurs continue à aider les enfants orphelins ou bien malades.
  



vendredi 22 décembre 2017

NOËL.



MARC
ET LE BUREAU DE SON CLUB TAURIN
VOUS SOUHAITENT DE JOYEUSES FÊTES DE NOËL.

jeudi 21 décembre 2017

XITEJE DE ZAPATA,LES DIESTROS.







Pour cette corrida de Noël,à Xiteje de Zapata,Marc fera le paseo en compagnie de:
- Andrès Rozo, rejoneador Colombien âgé d'une trentaine d'années.
Alternative le 21.1.2013 à Bucarranga.
Toros:JB.Caicedo.Parrain:P.H.de Mendoza.Témoin:JM.Gonzalez.

- Federico Pizarro.Né le 12.9.1971 à Mexico.
Alternative le 27.11.1993 à Juruquilla.
Toros: F.de la Mora.Parrain: Nino de la Capea.Témoin:J.Guttierez.

- José Ortiz.Né le 12.1.1982 à Tezontepec.
Alternative le 9.12.2005 à Puebla.
Toros:M.Garfias.Parrain:R.Ortega.Témoin:El Zapata.

- Arturo Gilio hijo. Novillero,né le 6 avril 2000 à Monterrey.
Début en novillada piquée,le 25.6.2017,à Badajoz.

Le cartel est annoncé de cette façon.Si aucun changement n'intervient,Marc officiera en troisième positon.Ça le changera un peu,lui qui a ouvert les trois corridas précédentes,en tant que chef de lidia.

XITEJE,LES TOROS.







En principe,ce sont des toros du fer de "Puerta Grande"qui seront lidiés,ce 25 décembre à Xiteje de Zapata.
Cette ganaderia fut fondée en 1948 par Mariano Ramirez sous l’appellation "San Antonio" et sur base Pastejé.En 1958,le ganadero vend tout le bétail et rachète des vaches et des semantales de "La Laguna",de "Zotoluca" et de "Piedras Negras",tous de sang Murube/Saltillo.En 1981,la ganaderia change de nom et devient "Puerta Grande". Les propriétaires sont Gerardo et Carlos Salas Lujan.Leur finca se nomme "La Biznaga" et se trouve à Encarnacion de Diaz dans l'état de Jalisco.
La devise :Noir,or et tabac.Présentation à Mexico:14 octobre 1956.

XITEJE DE ZAPATA.







Le 25 décembre,Marc torée a Xiteje de Zapata.
Présentation de ce pueblo de l'état de Hidalgo.Situé à une altitude de 2060 mètres,Xiteje est proche de Tula de Allende,dont elle dépend comme municipalité.1500 habitantes vivent dans ce village,dont nombreux sont employés dans l'immense raffinerie de pétro-chimie de Tula.Sinon,c'est principalement l'agriculture qui fait vivre le pueblo.Xiteje de Zapata se situe 90 kms à l'est de Pachuca de Soto,la capitale de l'état d'Hidalgo et Mexico est à 120 kms au nord.
La plaza de toros est coquette et contient plus de 2000 places.La corrida annuelle de Xiteje se déroule le 25 décembre.Cette corrida Navideña est traditionnelle et se donne en l’honneur d'al Santo Niño Jésus.Les arènes sont toujours pleines,les gens venant de tous les villages,aux alentours,remplissent les gradins. 

mercredi 20 décembre 2017

RELACHE.

Cet après midi,Marc est parti,avec Miguel Ortas,vers Jonacatepec dans l'état de Morelos.
Les deux diestros assistent à la novillada qui se déroule dans ce village.
Un petit moment de détente pour Marc,qui devrait tienter en fin de semaine et préparer,ainsi,au mieux la corrida de lundi prochain à Xiteje de Zapata.

TENTADERO.








Comme annoncé,dans un précédent post,Marc a tiente,hier après midi,chez "Tenexa"la ganaderia de Sabino Yano.
Marc a toréer deux vaches,qui sont bien sorties dans leur type Saltillo,tant au physique qu'au moral.
Saltillo,un encaste que l'on retrouve,bien sur,chez Victorino Martin.Les vaches de "Tenexac",de pelage gris,sont sorties avec beaucoup de moteur et ont montré de bonnes qualités.Marc a profité de la vivacité et des bonnes charges de ces deux astadas pour signer deux faenas intéressantes.
Le ganadero Mexicain a donné rendez vous à Marco,la semaine prochaine pour un autre tentadero.
Le matador Français connaît,assez bien,cet élevage.En 2016,il a combattu des toros de ce fer à Tlaxcala (photo du bas) et Sabino Yano l'avait déjà invité à tienté.
La finca des "Tenexac,se trouve à Terrenate,près de Tlaxcala,et le cortijo,splendide,date du 17 ieme siècle et il est classé monument historique.Une partie de l'hacienda est occupée par la famille Yano,l'autre étant destinée au tourisme taurin,avec quelques chambres de luxe. 


  













mardi 19 décembre 2017

TENTADERO.

Après trois corridas successives,on pouvait penser que Marc éprouverait le besoin de souffler un peu.
Que nenni!!!Le voilà parti vers Tlaxcala pour tienter dans l'élevage de "Tenexac".
Le ganadero Sabino Yano et sa famille attendent Mac dans leur superbe cortijo "Ex Hacienda de San Pedro Tenexac".

OREJA DE VERDAD.

Plaza de toros de Santo Tomas de Hueyotlipan.Temps frais et plein absolu sur les gradins.
Marc a touché un toro sérieux du fer de Dario Gonzalez.Il a fallu toute l’expérience de Marc et son sens de la lidia pour affronter un bicho violent et sans caste.Un manso coriace que Marc a parfaitement lidie,en endiguant,d'abord,les charges incertaines,puis en parvenant à tirer quatre séries sur les deux bords.Le mauvais coucheur se rendant,finalement,dans la puissante muleta d'un torero Français,on ne peut plus décidé.C'est en vaillant que Marc a empoché une oreille,après une estocade efficace et en place.
Les tendidos ont apprécié le gros effort de Marc devant ce bicho fort compliqué.
Décidément,Santo Tomas de Hueyotlipan réussît bien à Marco.En 4 corridas et avec 4 toros il aura coupé 7 oreilles et un rabo.Belle réussite!!!

lundi 18 décembre 2017

LA CENTIEME !!!

Marc a effectué hier,à Santo Tomas de Hueyotlipan,son centième paseo de matador de toros.
Enhorabuena Maestro!!!!
Les arènes étaient combles et le temps frisquet pour cette première corrida de cette feria en l’honneur de Santiago Apostol.Marc a touché un toro sérieux,dénué de caste et sans grande qualité.Le diestro a fait le maximum,en lui arrachant toutes les passes qu'il possédait dans le ventre.Une faena aboutie et classique.Marc s'est engagé à fond derrière son épée,le cornu se couchant sin puntilla.Les gradins pétitionnent fortement et deux mouchoirs tombent du palco.
Un succès et une centième pour Marco,malheureusement,ternis par le vol,dans le callejon de deux de ses capotes.
Ce soir,seconde corridas de la feria.Ne me demandez pas le cartel,ça change à tout va!!!L'essentiel étant que Marc soit dans le ruedo,et il y sera.

SUERTE,POR LA TARDE,MAESTRO...

SANTO TOMAS DE HUEYOTLIPAN.

Parti de Mexico df,hier en tout début de matinée,Marc a rejoint,après 2h30 de route,Santo Tomas de Hueyotlipan ou il va séjourner pendant ces deux jours de corridas.
Le matador Français a retrouvé,avec plaisir,cette ville ou il a triomphé en 2016.Du coup,pour cette course,Marc va revêtir son traje de luces rouge et or qu'il portait l'année passée.Superstition??
Au lendemain de la petite déception d'Atilataquia,Marc vient ici pour triompher.
Comme souvent,dans ces pays Sud Américains,le cartel est modifié.Exit "El Estudiante" et Jorchu Glison qui sont remplacés par Miguel Ortas et par le novillero Colombien Juan Viriato.Quand au bétail,ne reste que le novillo de Dario Gonzalez,les autres toros de ce fer sont changés par des bichos du fer de "La Trasquila",propriété de Saul Rodriguez.Cosas de toros.

UN SUPERBE REPORTAGE.





Une petite parenthèse,dans la campagne Sud Américaine de Marc.  

Samedi 25 novembre,à 6 heures du matin,Marc prenait la route de l'Andalousie,direction El Ronquillo.Le diestro Nîmois était accompagné par notre ami jean Marie Raymond et par deux journalistes du site taurin "Mundotoro". Le but de ce déplacement,un reportage complet sur la nouvelle finca,"El Serrano",du ganadero Français.Pour le coup,un tentadero était prévu et Marc a pu toréer deux vaches des deux fers de la casa: "Virgen Maria" et "Santa Ana".

Ces astadas ont fait montre de belles qualités,comme c'est souvent le cas dans ces deux élevages.Des charges franches et nobles,sans niaiserie,pour ces deux,excellentes, vaches.Marc s'est régalé,toreant à gusto,dans de longues faenas.Des naturelles et des derechazos suaves et profonds,de longs pechos faisant écho aux redondos inversés et autres molinetes,manoletinas sans oublier quelques suertes ramenées du Mexique.Un grand moment de toreo,Marc est en grande forme et Jean Marie et Andres,son mayoral,étant,quand à eux,assez satisfait du comportement des deux vaches.
A noter que les journalistes de "Mundotoro" ont employé un drone pour ce reportage.Une technologie, assez récente,qui donne une vision différente mais très intéressante de cette journée.  Découvrir le campo et quelques passes de Marc vus du ciel c'est rare et assez exceptionnel.
A découvrir en cliquant sur le lien ci dessous ou en allant directement sur le site "Mundotoro".


dimanche 17 décembre 2017

A HOMBROS.

Deux oreilles pour Marc,hier,à Santo Tomas de Hueyotlipan.
Face à un toro,sans grande classe,du fer de La Trasquila,le matador Français a réalisé une belle faena qu'il a conclut d'une grande estocade.
Plus d'infos à venir.

S.T.D.H.






Marc est arrivé à Santo Tomas de Hueyotlipan.
Ce soir il affronte,en principe,du bétail de Dario Gonzalez.


COMPTE RENDU.

Un peu plus d'infos sur Atitalaquia.
Plaza de toros de Atitalaquia.Demie entrée sur le gradin.Temps frais.
Les toros et le novillo de De Santiago furent bien présentés et donnèrent dans l'ensemble un bon jeu.
Celui de Marc fut noble et fut applaudi à l'arrastre..Le matador Nîmois enchainât au capote les véroniques,les gaoeneras et une rebolera.Après la pique,Marc réussit un très bon quite par chicuelinas.
Marc fut sincère muleta en mains.Les séries de naturelles et de des derechazos furent de qualité,Marc concluant sa bonne faena par un redondo inversé,des manoletinas et quelques fioritures.
Marc a perdu à l'épée tout le bénéfice de cette belle faena.Malheureusement,c'est deux oreilles perdues mais les tendidos ont longuement applaudi Marc lors de son salut.
Le soucis avec ces corridas,très à la mode au Mexique,d'un seul toro par matador c'est qu'il n'y a pas de desquite possible avec un autre toro.
La déception est,presque,oublié et dès ce soir Marc torée à Santo Tomas de Hueyotlipan ou il aura à cœur de triompher.


DOMMAGE.

Marc laisse échapper deux oreilles à l'épée.
Le maestro Nîmois s'est montré à l'aise tant au capote qu'à la muleta,se montrant varié dans les quites et dans sa faena.Le triomphe était annoncé,hélas,Marc a traîné avec l'espada et a du se contenter d'un salut très applaudi.
A noter que ce sont des toros de De Santiago qui furent lidiés.C'est un des autres fers de la famille Garfias.
Marc est,aujourd'hui,à Santo Tomas de Hueyotiplan pour une nouvelle corrida.Nous espérons que la réussite sera au rendez-vous.

SUERTE MAESTRO....

samedi 16 décembre 2017

ATITALAQUIA.



Marc torée,aujourd'hui,à Atitalaquia.Paseo à 16 heures,heure locale.
Le matador Français et sa cuadrilla rejoignent Atitalaquia en ce moment.
Compte rendu et peut être photos,en ligne,dès que possible.

SUERTE MAESTRO......



jeudi 14 décembre 2017

STDH,LES DIESTROS.

Pour la corrida du 17,Marc partagera le paseo avec les matadores suivants:
- Ricardo Macias "El Estudiante",né à Chihuahua le 12.2.1955.
Alternative,à Doxey,le 27.8.2011.
Toros:La Cardenilla.Parrain:Cristian Ortega.Témoin:Manolo Lizardo.

- Jorchu Glison.Agé d'une vingtaine d'années,il est,aussi,un excellent recortadore.
Début en novillada piquée le 26.2.2017 à Hunuema.

Pour la corrida du 18,Marc aura pour compagnons de carteles:
- Miguel Ortas "Miguelete",né à Mexico le 16.5.1975.
Alternative le 10.10.2004 à Monclova.
Toros:Vistahermosa.Parrain:"El Geno".Témoin:"El Zapata"

- Luis Javier Zavala.Né à Apizaco le 4.8.1987.
Alternative le 2.4.2010 à Apan.
Toros:El Batan.Parrain:Manolo Mejia.Témoin:Pablo Samperio.










STDH,LES TOROS.







Lors des deux corridas à Santo Tomas de Hueyotlipan,ce sont des toros du fer de Dario Gonzalez qui seront combattus.
Cette ganaderia fut fondée en 1966 par Dario Gonzalez,sur une base Coaxamaluca et Piedras Negras.
Le propriétaire actuel est Manuel Gonzalez Garcia.La finca,"San Pedro",se situe à Tetla dans l'état de Tlaxcala.La devise est bleu,rouge et blanche et la présentation de l'élevage,à Mexico,eut lieu le 23.9.1979.

SANTO TOMAS DE HUEYOTLIPAN.











Une fois la corrida de Atitalaquia terminée,Marc devra parcourir les 220 kms le séparant de  Santo Tomas de Hueyolipan où il torée les 17&18 décembre.
Marc connaît bien cette ville,il y a triomphé en 2016,en coupant quatre oreilles et une queue.
A 2020 mètres d'altitude vivent les 8000 habitants de Santo Tomas de Hueyotlipan.Cette cité,fondée en 1895,se trouve dans la partie centrale de l'état de Puebla.Mexico se trouve à 180 kms au sud est et Puebla,la capitale d'état,60 kms à l'ouest.L'économie de STDH est entièrement portée sur l'agriculture intensive de toute sorte et une petite industrie textile apporte,également,son écot à la ville.Pour la petite histoire,en langue Nahuati,Hueyotlipan signifie:"Sur le grand chemin". Les fiestas patronales et taurines,dont on célèbre cette année les 25 ans,se déroulent en l'honneur de Santo Tomas Apostol.Les corridas se déroulent dans de grandes arènes  portatives de 4500 places qui se nomment "Lazaro Rojas.


mercredi 13 décembre 2017

ARRIVEE.

Tout va bien pour Marc.Il était un peu plus de 20 heures,hier soir,quand le Boeing de la compagnie Aeromexico s'est posé sur une des pistes de l'aéroport Benito Juarez de Mexico df.Quelques amis attendaient Marc pour le conduire à son hôtel.

EMBARQUEMENT.


Marc a l’aéroport de Madrid Barajas,au moment de son départ pour Mexico.

BON VOYAGE,MAESTRO....

Aujourd'hui,14h45,aéroport de Madrid Barajas,le Boeing 787-9 de Aeromexico a décollé pour traverser le Charco et rejoindre l'aéroport de Mexico df.
Vous l'aurez compris,Marc est à son bord.et il devrait poser ses pieds sur le sol Mexicain,ce mercredi 13 décembre vers 19h30,décalage horaire oblige.
Connaissant bien Marc et sa capacité à pouvoir dormir dans n'importe quelles conditions,gageons qu'il ne sera pas trop fatigué de ce long voyage.Une fois en terre Aztèque,Marc devra digérer ce fameux décalage horaire,puis il pourra attaquer les footings et le toreo de salon pour garder la forme.A moins que d'ici à vendredi,il déniche un tentadero.
Ainsi,Marc pourra attendre tranquillement samedi pour partir vers Atitalaquia (110 kms de Mexico) où l'attend sa première corrida.

mardi 12 décembre 2017

ATITALAQUIA,LES TOREROS.


A Atitalaquia,samedi,Marc sera le chef de lidia.Pour cette corrida mixte,le maestro Nîmois fera le paseo avec les toreros suivants:
- José Mauricio.Né le 8.10.1984 à Mexico.
Alternative le 4.12.2005 à Mexico.
Toros:Téofilo Gomez.Parrain:Jorge Guttierez.Témoin:Enrique Ponce.

- Diego Emilio.Né le 14.6.1996 à Aguascalientes.
Alternative le 16.4.2017 à Aguascalientes.
Toros:Santa Fé del Campo.Parrain:Ignacio Garibay.Témoin:Sergio Flores.

- Luis Manuel Castellanos.Novillero Mexicain,né le 4.9.1997 à Mexico.Début en novillada piquée le 13.5.2017 à Navalucillos (Espagne)

ATITALAQUIA,LES TOROS.






Ce sont des toros de Garfias qui seront lidiés,ce samedi,à Atitalaquia.
Fondée en 1948,par Javier Garfias de los Santos,c'est une des ganaderias fondamentales et des plus importantes de l'histoire de la tauromachie Espagnole.
Le propriétaire de l'élevage est Pedro Garfias Sitges.
La finca, "Los Cues",se situe à Huimilpan dans l'état de Queretaro
La devise est orange et rouge,et l'origine du bétail provient des ganaderias suivantes:La Torrecilla,Antonio Llaguna,Santo Domingo,San Mateo.Au vu du nom de ces élevages,on peut dire que la ganaderia Garfias est d'encaste Saltillo.
Présentation à Mexico: 14 septembre 1958.

ATITALAQUIA.












Marco torée ce samedi 16 décembre à Atitalaquia,une ville de pratiquement 30000 habitants,située dans l'état de Hidalgo,qui culmine à une altitude de 2100 mètres.Atilaquia se  trouve à 110 kms au nord de Mexico et à 70 kms à l'est de Pachuca la capitale d'état.
Cette cité est une des premières conquêtes Espagnoles de l'Altiplano (1530) et en 1869,Atitalaquia devient une municipalité.
Dans la langue Nahoa,Atitalaquia signifie:"Endroit ou se trouve l'eau".
L'économie de cette ville est basée sur l'agriculture,grosse productrice de tomates,de blé,de haricots de toute sorte et l'élevage.La fabrication de jarres,marmites,casseroles et tout ce genre d'ustensiles fait également  partie de l'économie de cette cité.
Entourée de bois et de forêts,Atitalaquia possède une flore et une faune,loups,coyotes cerfs et même des léopards,très importantes et très diversifiées.
La corrida se déroule pendant la feria Guadalupana,en honneur de la vierge de Guadalupe.La plaza de toros,bâtie en pierres,est typique.Elle contient plus de 5000 places et se nomme "La Macarena".